Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Le Constitutionnel du 18 septembre
Plusieurs ouvriers jardiniers se baignaient vendredi matin en pleine eau sur le territoire de Charenton. L’un d’eux, nommé François DAGUIN, âgé de vingt-huit ans, employé aux travaux du bois de Vincennes, s’étant écarté de ses camarades, perdit pied et fut entraîné par le courant. On essaya de le sauver ; mais on n’y put parvenir.
Retiré par le sieur Eugène MARIGOT, marinier, il ne donnait plus de signe de vie, et le docteur JOSIAS, qu’on avait appelé, ne put que constater la mort.

L’enquête généalogique :
François DAGUIN, garçon jardinier, célibataire, âgé de 28 ans, né à Ingrandes-sur-Loire (Maine-et-Loire), fils de père et mère non dénommés, est décédé quai des Carrières, à Charenton-le-Pont (Val-de-Marne), le 3 septembre 1865.
François DAGAIN, fils de Joseph, jardinier, âgé de 39 ans, et de Louise FRESNEAU, est né à Ingrandes-sur-Loire, le 15 octobre 1837.
Joseph DAGAIN, domicilié à Ingrandes-sur-Loire, né à Varades (Loire-Atlantique), le 5 mai 1802, fils de Louis, laboureur, âgé de 51 ans, et de Perrine ROBERT, âgée de 51 ans, s’est marié à Ingrandes-sur-Loire, le 22 mai 1827, avec Louise FRESNEAU, domiciliée à Brain-sur-Longuenée (Maine-et-Loire), née à Bécon-les-Granits (Maine-et-Loire), le 30 juillet 1797, fille de Jean, cultivateur, âgé de 68 ans, et de Jeanne LANDREAU, décédée à Brain-sur-Longuenée, le 12 novembre 1824.
Acte de naissance du 15 floréal de l’an 10, à Varades, de Joseph DAGUIN, fils de Louis, laboureur, et de Perrine ROBERT, domiciliés à la Hardouillère, commune de Varades, né à la Briandière, commune de Varades, le 3 ventôse de l’an 7.

Support : BNF Gallica, AD du Val-de-Marne, AD du Maine-et-Loire, Geoportail
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut