Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
joutesParmi les activités sportives pratiquées dans le midi, il en est une exercée sur l'eau : les joutes nautiques. A Nîmes, on les voyait sur le canal de la Fontaine, et les plus célèbres sont celles de Sète, rassemblant une impressionnante foule le long du canal.
La joute est citée dans le dictionnaire des jeux de l'enfance de M. ADRY, le paragraphe donne lieu à une savoureuse fable.

JOUTE. La Joûte se trouve parmi les jeux de Stella. Deux enfants portés chacun par un de leurs camarades qui se tient debout, avancent leurs mains fermées, se heurtent avec force, et essaient de se renverser. Il y a aussi la Joûte sur l'eau, et ce jeu est suffisamment décrit dans la Fable suivante, qui est de M. de Nivernois. Le mot Pleïens ne signifie point grands jeux ou jeux annuels, mais, qui se font sur l'eau.

LES JEUX PLEïENS, OU LA JOUTE SUR L' EAU.
Aux Citoyens d'une superbe ville,
Les jours de fête on donnait un cadeau ;
C'était une Joûte sur l'eau
Dans un bassin large et tranquille.
Au même instant un bateau s'élançoit
De chaque bout de l'humide carrière :
Comme l'éclair l'un vers l'autre avançoit ;
Et sur chacun, à l'avant, paraissoit
Un champion de contenance fière,
Bien piété, la lance à la main :
Lance par le bout arrondie
Pour ne mêler au jeu, rien d'inhumain ;
Ce jeu n'est qu'une comédie.
Le plus fort et le plus adroit
des deux joûteurs, frappe tout droit
Au poitrail de son adversaire,
Qui tombe à l'eau. Ce n'est pas une affaire ;
Chacun en rit, et nommant le vainqueur,
Lui bat des mains, le félicite en choeur.
Mais celui-ci pour l'ordinaire
Ne tarde pas à subir même sort ;
Ébranlé par son propre effort,
Il trébuche au sein de la gloire :
Bientôt il tombe, et s'en va boire
Au même écot que le vaincu.
Certains étrangers ayant vu
Cc passe-temps, en discouroient ensemble :
Je n'ai rien vu, disoit l'un, qui ressemble
A ce jeu-ci, etc.
Quelqu'un lui répond qu'à la cour, ce jeu
Est très-commun, mais plus tragique.
Chacun se pousse, écarte son voisin,
Le précipite, accélère sa chute ;
L'heureux vainqueur triomphe une minute,
Mais son triomphe est aussi court que vain,
Et souvent dès le lendemain
On lui voit faire la culbute.

Illustration from Gallica
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut