Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
monogr hist menardNous l'avons déjà dit, parmi les difficultés rencontrées en généalogie, la lecture des actes se révèle parfois fort complexe. La paléographie vient alors au secours de tout bon chercheur en permettant de transcrire ces formes d'écritures en d'autres plus compréhensives, plus contemporaines. Cependant, une fois l'écueil de l'écriture passé, en transcrivant mot à mot, on se trouve en présence d'un texte pas forcément compréhensible ... et c'est peu de dire parfois d'arriver au résultat ci-dessous !

Exemple avec ce texte issu des preuves de l'Histoire de Nîmes par Ménard ; extrait d'un registre du XVème siècle, à l'époque aux archives de l'hôtel de ville de Nismes.

Règlement pour la confrairie des apoticaires & épiciers de Nismes, établie sous le titre de Sainte Magdelaine.
AN 1491
SEN seguon las ordennances & articles faictz per manieire de confrairie , entre los mestres poticaris usans de medicine, & obriés de obrage de sere & de autre merchandise touchant espicerie, de la present cieutat de Nysmes, à la honnor de Dieu , & de la glorieuse vierge Marie, & de la Marie Magdalene, laquala sera tiltre de leurdite confrairie ; los qualz demandon estre admesses & confermatz per vous, messenhors consolz de ladite cieutat per aras & per lo temps advenir.
Et premieyramen voulon & ordonnon losdiz maistres, soés assaber sen Glaude de Menonville, Cassien Jauselin , appoticaris, & priors de ladite confrairie de la Marie Magdaleine per aquest an, Johan Puget, Raymonet de Nemze, Guilhem Malhet, Johan Guitard, Pierre Caylar , Anthoni du Tor, aussi appoticaris, & obrans de sere, & vendens merchandises d'espicerie, per els & lurs successors habitans aras & per lo temps advenir de ladite cieutat de Nyfmes, que al honnor de Dieu & de la vierges Marie la maire, & de ladite confrairie de la Maries Magdalane, chacun mestre appoticari usant de medicine, pagara chascun an, que comensara à la festa de la Maria Magdalene prochanament venent, als priors de ladita confrairie cinq soulz Tourn. & los autres mestres usans de sera & speciayres pagaran tres soulz & x. deniers Tourn. & los vailetz guanhans guatges de chascun desdiz mestres pagaran deux soulz & six deniers Tourn. & los apprentissez pagaran per leur intrade lo premier an cinq soulz, & après chascun an de leur apprentissaitge ung soult, trés deniers ; losquals deniers se levaran per losdiz priours ; & se metran en una boyta a part,laquala se ordenara per losdizpriours ; laquala boyta gardera l'un des priors de ladite confrairie, & l'autre la clau de ladite boyta.
Item an voulgut & ordenat que chascun an y aura en ladite confrairie dos priours, l'ung appoticari usant de cire ou espicerie ; & feran aquel an enseguen cap de mestier en ladite ville ; lesqualz seran tengutz de levar lesdiz deniers, tant de mestres que des servitors & apprentisses, à leurs propres coustz & despens, & de en far la mealhe bonne à ladite confrairie.
Item, an volgut & ordenat que deldit argent se pagaran des torches par ladite confrairie, lasquales serviran à las processions ; & del demorant deldit argent se pagara lo pan que an acostumat de pagar los appoticaris, & obradors de cera , & autres especiayres, à la caritat que se fa lo jorn de l'assencion à ladite cieutat.
Item que quant sera commés alsdiz captz de mestier à veser & visiter aulcuna merchendise ou compte per auctoritat de justice, ou de partie à partie, la taxe, que es cinq soulz per home , sera convertida & messa à ladite boeta, à la utilitat de ladite confrairie, ou mais, ou mens, segon que auran de ladite visitation.
Item seran tengutz losdiz mestres de refpondre & pagar alsdiz priours losdiz cinq soulz per intrade de leurs apprentisses, & aussi los xv. deniers desdiz apprentisses tous los ans ; & pareilhament los dos soulz , six deniers Tourn. per los vailetz gaignant gaiges : & non seran tenguts losdiz priours de demandar los diz deniers à aultre que à leurs maistres ; losquals maistres ou rebatran alsdiz vailetz deleurs gaiges.
Item an promés, convengut , & jurat, en presencia de mosdiz senhors consolz, losdiz appoticaris & usans de cere & espissarie, sus Dieu sanctz euvangilles, de gardar, acomplir, & observar losdiz articles, sans jamays los rompre ou enfrindre en naigun desdiz articles ; & en testimoni d'aysso, sì son soub signatz, l'an M.CCCC.IIII.XX.XI & lo XI. de May. G. de Menonville. Caucien Jauselin. J.Puget. A. du Tour. Raymon de Nysmes. Ita est, P. Caylaris. J. Guitardi. Ita est, G. Malhet. Extractum à proprio originali, cum eodem collationatum per me Catrebar, not.
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut