Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
caverman reflexA la manière du réparateur devant annoncer à son client que sa machine, son outil, sa voiture ... est hors service et ne fonctionne plus, il m'est arrivé de me trouver plusieurs fois dans la même situation, face à des généalogies constituées, ou face à des personnes souhaitant développer une généalogie "à la carte".
On comprendra mieux ainsi la position de certains généalogistes, n'hésitant pas à fournir des éléments plus qu'imaginaires à leurs clients.
Avec le cas, maintes et maintes fois évoqué ici et dans différents échanges, du généalogiste s'étant trompé, pour lequel on fournit les documents, et qui refuse de voir la vérité, les exemples sont nombreux.

Notre généalogiste qui s'est trompé ressemble donc un peu à cette personne apportant sa voiture, bricolée par ses soins, chez un garagiste pour qu'il lui donne un avis. Bien entendu, le garagiste va diagnostiquer le changement d'une douzaine de pièces et la vérification complète du véhicule.Facture élevée, des dizaines d'années d'entretien pour rien, un constat éprouvant. Et notre quidam de repartir avec une facture à payer pour une remise à niveau, ou bien de stocker sa voiture dans un coin et de ne plus y toucher, ou bien de continuer à circuler, sans rien dire et de mettre en danger sa sécurité et celle des autres ... Peu de nos généalogistes emploient la première solution, un grand nombre opte pour la deuxième, les récents sondages le démontrent, et enfin, la dernière solution est adoptée par ces masses contre lesquelles vous vous heurtez à chaque fois que vous faites une réflexion, par exemple, au tenant d'un arbre sur Geneanet : "Mais môssieur, j'ai mes sources, certes je les ai perdues, mais je suis sûr de moi !". Vous, vous avez bien vos sources sous les yeux pour étayer vos propos, mais cela ne compte pas ...
Autre cas, personnellement rencontré plusieurs fois, de la noblesse et du désir d'appartenir à l'élite historique de notre pays. Avec deux options. Une première pour les généalogies déjà commencées et pour lesquelles les personnes sont fières de vous présenter un arbre dans lequel apparaissent une trentaine d'armoiries et où trônent le fameux "Alphonse Herbert Philippe de MACHIN de TRUC de BIDULE", descendant de Louis VI le Gros. Mouais, cela mérite de s'y attarder ... que nenni, c'est plus rapide que cela, deux générations plus loin on voit apparaître commme par miracle le patronyme "de MACHIN de TRUC de BIDULE", extrait d'une possible parenté parce que l'on s'appelle "MACHIN", ou parce que le lieu où l'ancêtre est né se nomme "BIDULE" et que l'on a entendu dire que le noble du coin avait des aventures avec toutes les jolies fermières alentours ! Aucune source ne venant prouver cette filiation, et les recherches concernant cette famille noble ne donnant qu'un fils, nullement nommé Alphonse Herbert Philippe, et pour lequel on a une descendance bien connue. Il sera dès lors très difficile de faire entendre raison à notre personne qui travaille depuis des années sur cette noblesse et qui a écrit plusieurs livres sur son village, les "MACHIN de TRUC de BIDULE" etc ... Même cas similaire lorsque l'on explique aux personnes que leur noblesse provient de l'achat d'un quelconque office et qu'il ne font pas partie de LA noblesse, celle d'épée, la grande ! On lit la déception dans les visages ... mais que nos Révolutionnaires, malgré les avertissements de leurs philosophes, n'ont jamais rien compris à l'âme humaine ! Deuxième option "Je souhaite vivement que vous fassiez la généalogie de ma famille qui descend de la noblesse". Moi, je souhaite vivement trouver cette descendance ! Parce que lorsqu'on ne trouve rien, c'est pire que le professeur en train d'essayer d'expliquer aux parents voulant faire de leur fils le futur ingénieur familial, que c'est une grosse nullité ! On est parfois à la limite de se faire traiter d'incapable ... même si l'on apporte, preuve en main, sur 7 ou 8 générations que l'on n'a pas vu l'ombre, la trace, l'empreinte d'un quelconque noble, d'un "seigneur de" ou un bourgeois un peu engrossi. Et notre personne d'insister : "Mais ma grand-tante Hortense nous a toujours dit, -elle montre une magnifique bague sertie de belles pierres-, que ce bijou provient de la succession des de BIDULE du GRAND MACHIN qui étaient nos ancêtres". Le travail se transformera en une patiente explication, dans la démonstration que la famille étudiée et prouvée, est une grande famille, investie dans la vie de son village, constituée de laborieux paysans, méritant tout le soin que l'on s'applique à démontrer leur existence et leurs activités. Je pense toutefois que la déception de ne pas avoir trouvé un noble reste quand même dans un coin de tête ... Moi, j'ai toujours espoir pour eux, car en cherchant bien, on finit souvent par le retrouver ce mariage qui démontre la relation avec la noblesse.
J'en reviendrai donc à ma voiture malmenée depuis des années, il serait peut-être temps d'en changer ! Et si l'argent est le frein à cet investisement, il me paraît tout aussi inutile d'en dépenser bien moins pour entretenir un véhicule en mauvais état !
Le loisir est une possibilité que nous donne notre société, mais il ne me viendrait pas à l'idée de faire du parapente sans avoir pris quelques leçons. Pratiquer sans être formé c'est prendre le risque de se casser le nez ; parfois cela se limite à ce dernier, parfois ...
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut