Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
fb vs yahooJe viens de lire un article sur deux services proposés par Facebook et Yahoo, concernant l'échange d'informations généalogiques.
Il me vient une nostalgie certaine d'époque, pas si lointaine, ou ni Facebook, ni Yahoo n'existaient, mais l'échange oui.
J'avoue avoir toujours une liaison sur les newsgroups, d'autant que mon fournisseur, Free, la propose, je ne sais pas pour les autres ... Bien entendu parler newsgroup à l'heure actuelle c'est un peu comme évoquer le service militaire devant mes enfants.
Les newsgroups sont vraiment les ancêtres et la base de tous ces systèmes basés sur IRC ou messagerie, protocoles particuliers de l'internet. Souvent appelés, à l'époque, en français, forum de discussion. La galaxie web s'est emparé de ces derniers, créant sur la base des fils de discussion, des forums propres à un site, à des communautés d'échanges. Yahoo en est un superbe exemple, associant aux listes de discussion, basées sur un courrier électronique, distribuable ou non, de multiples possibilités. Facebook ne relaiera pas cette technique, ce sont les utilisateurs qui, au travers des groupes privés de FB, s'empareront de la technique pour échanger les informations de leur loisir favori. Un détournement facilement compréhensible.
Je me souviens avoir enseigné (au XXème siècle !) les différentes possibilité de l'internet : le web, le courrier électronique, les newsgroup, l'IRC, le FTP ... A chacune de ces caractéristiques était associé un logiciel, spécialement dédié, nécessitant apprentissage et formation. C'est ici que nous trouvons l'évolution d'Internet au XXIème siècle, fin des apprentissages, regroupement autour d'un seul logiciel.
La plupart des internautes utilisent donc à l'heure actuelle un seul logiciel, un navigateur : Safari, Internet Explorer, Mozilla, Chrome ... se rendant à une adresse web afin de profiter des différentes possibilités évoquées ci-dessus. De plus, si l'adresse internet regroupe courrier électronique, échange en direct, affichage d'humeur, forum de discussion, l'apprentissage se réduit alors à une seule interface, à l'intérieur d'un seul logiciel ; l'utilisateur en arrive même à ne plus utiliser le logiciel et à ne voir que l'interface du site web et ses modules.
On le voit, c'est la facilité d'utilisation qui prône avant tout, sous couvert, bien entendu, d'une idée commerciale et de rentabilité qui n'existait qu'en moindre partie dans l'internet du XXème siècle.
Mais cet internet du XXème siècle subsiste encore, il vit, de peu et pour peu. Loin des circuits commerciaux, les groupes de discussion, par exemple, sont toujours là. L'information y est devenue plus que succincte, se limitant à quelques messages pour la partie généalogique française, cherchant encore et toujours à respecter des normes de publication absentes des nouveaux medias, favorisant une arborescence "lisible", à l'inverse des grands fils dont le sujet peut être "Je cherche le mariage de untel et unetelle" et dans lequel on trouvera des nouvelles de la tante Joséphine, la recette de la choucroute ou la propagande électorale municipale !
Internet est un espace d'échange, collaboratif, mais c'est surtour devenu un espace de communication dans lequel la censure n'existe pratiquement plus et la critique toujours mal venue. On peut donc écrire tout et n'importe quoi, n'importe comment, à n'importe quel moment. Les conséquences en sont parfois très lourdes, difficilement mesurables parce que nous n'avons pas encore le recul demandé par notre sens de l'analyse, moins rapide que notre sens d'expression. Généalogiquement il est de plus en plus difficile de retrouver des informations fiables, maintes fois répétées et transformées, estimées, supposées et pour lesquelles personne ne peut effectuer de critiques ou de censures.
A nous généalogistes d'être vigilants, de savoir séparer le bon grain de l'ivraie, de trouver le bon logiciel, le site fiable, de détecter l'arnaque commerciale, la publicité abusive, de la vraie activité commerciale et intellectuelle au travers d'une entreprise digne de ce nom.
Si l'on peut considérer, par rapport à ce que nous venons d'évoquer que le système Yahoo de groupes de discussion est voué à devenir, comme les newsgroups, une entité obsolète, au difficile apprentissage, on ne peut que constater l'engouement pour ces sites uniques, exprimant tout et rien, parlant politique et cuisine, mélangeant généalogie et coqueluche du petit dernier. La facilité est à l'expression, la difficulté à retrouver ses petits dans cette quantité d'informations (?), à trier, comprendre, analyser, extraire.
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut