Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
tracabiliteJe suis fasciné par les généalogies publiées sur internet, leur taille me sidère et le travail accompli digne d'une légion romaine. Mais, de ces fabuleux fichiers, quel est le travail de terrain, le but recherché, la production de documents, on peut réellement s'interroger.

Je viens de trouver, parmi des centaines d'autres dans le même cas, une généalogie accomplie en six ans et demi, concernant prés de cent soixante seize mille cinq cents personnes, ce qui nous fait une étude d'une personne toutes les vingt minutes, sans dormir, manger, boire ! J'en conviens, le pourcentage de personnes intégrées sans même avoir jeter un coup d'oeil à qui elles étaient est trés important, des milliers, on ne peut pas dire d'ancêtres reconnus, de "numéros" sont ainsi abondés dans les fichiers gargantuesques de ces amateurs de nombre. Et je dois dire que 180000 personnes, c'est un fichier "léger" !

D'autant que l'on trouve en exergue des références à la moitié de la population connue, héros mythiques compris, preuve que cette généalogie est "belle" et que la personne à l'origine peut se targuer de nombreux ancêtres prestigieux. Cela me rappelle cette manie des généalogistes du temps passé à vouloir inclure dans toute généalogie un pharaon, Noë ou un de ces Jules, auguste romain, conquérant de notre Europe ; on inclut dorénavant Louis XIV, Johnny Halliday ou Lincoln ...
Ces travaux sont des fadaises, peu crédibles, sans sources, aux dates imprécises, le plus souvent inexistantes, aux lieux jamais cités. Ils ne permettent que la satisfaction personnelle d'un quidam d'exprimer sa fierté à appartenir à la moitié des célébrités de la planète, ce qui est peut-être vrai mais non démontré.
Alors pourquoi appliquer le terme de généalogie à ces patchworks de fichiers assemblés de ci de là au gré de papillonnages sur le web ? Où est la passion de la recherche, l'envie de faire revivre des ancêtres ?
J'avoue être souvent frustré lorsque je tombe sur un de ces sites présentant un couple qui m'intéresse, avec date approximative, sans lieu de naissance, de mariage, de décès, et dont les parents peuvent tout à la fois être XXX et femme de XXX ou Jean et Thérèse ... Même la moindre petite trace de lieu aiderait ... que nenni, le généalogiste ancestrophage engloutit les aïeux les uns derrière les autres sans dire d'où ils proviennent.
Alors, à quand l'obligation de traçabilité en généalogie ?
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut