Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
heredisDepuis déjà quelques années je me sers principalement d'Heredis, logiciel de généalogie, pour entrer les données concernant mes ancêtres. Principalement parce que, pour éditer certaines listes ou rapports, visualiser des arbres j'utilise quelques autres logiciels.
Il me faut donc effectuer ce que l'on nomme une exportation du fichier de travail Heredis vers un autre type de fichier compatible à la lecture par un autre programme, c'est la norme gedcom. Une fois l'exportation faite, on peut travailler sur des listes, trier, éditer etc ...

Il est vrai qu'au fil du temps j'ai pris des habitudes de saisie sous Heredis, me disant que je finirai bien par arriver à exploiter ces types de saisie. Par exemple, lorsque je déclenche un évènement pour un individu, je crée la date, le lieu, la source et met dans la partie note le maximum de renseignements concernant cet évènement, certaines notes faisant plusieurs pages.
Heredis permet également de noter les "témoins" ou personnes ayant participés à cet évènement, c'est intéressant lorsque ces personnes appartiennent aussi à la généalogie en cours de traitement. Le but étant, pour une période donnée, de pouvoir rassembler chronologiquement tous ces évènements. On pourrait ainsi s'apercevoir que le notaire ou l'officier d'état-civil sont de lointains cousins des impétrants, que les protagonistes d'une célèbre bataille se trouvent dans les deux camps opposés, parents éloignés, qu'au moment de la remise de la Légion d'honneur, l'arrière-arrière-grand-mère décédait. Ce n'est hélas pas possible.

Certes, sous Heredis, on peut éditer la liste de ces évènements, mais sans les notes associées. J'aurais souhaité une liste chronologique de ces dates, avec le type d'évènement (qui souvent se résume à "évènement"), le lieu et la note associée. Bien évidemment le tri sur une base de données résoudrait cette demande facilement, et, dans mon esprit, la base de données d'Heredis est "propriétaire" et non exploitable. Sauf que ...

Lors d'un petit tour de ma propriété informatique, en l'occurence le disque dur de mon ordinateur, dans le dossier où je range soigneusement mes fichiers généalogiques, je me suis aperçu que l'extension de ces derniers était sqlh. Tiens donc, les bases Heredis seraient des bases SQL ? Dans un fichier ? Fausse alerte, cela ne peut pas fonctionner ... mais attire grandement mon attention, et je décide de faire un tour sur les forums de discussion BSD, la société éditrice d'Heredis, et trouve rapidement la solution à mon problème, depuis les dernières versions, le logiciel utilise une base Sqlite. Bien qu'ayant croisé sur le net cette appelation, je ne m'y suis jamais vraiment penché dessus. Un tour sur internet m'apprendra ce qu'est sqlite, base de données dont le moteur très léger est grandement employé, particulièrement sur les systèmes embarqués, à cause de sa petite taille, le tout open source. Une autre requête me fait trouver un browser, bien fait et gratuit, qui me permet de découvrir visuellement l'ensemble de ma base, les tables associées, de m'apercevoir que ces dernières sont simplement reliées entre elles, pour la partie qui m'intéresse, par des numéros d'ordre. J'ai pu rapidement retrouver les données, effectuer un ou deux tests de requêtes, sur un fichier copié (prudence !).

Du coup, je vois les choses différemment. Cette ouverture dans la conception d'Heredis doit permettre de créer des requêtes, des plugins, des greffons, indépendant de la structure principale, sans l'alourdir, et correspondant à ce que le quidam, devant son clavier, souhaite exactement retrouver et qui ne concerne pas forcément l'ensemble de la communauté des utilisateurs.
Je pars créer quelques requêtes !
Gallica GALLICA
Geneanet
GÉNÉANET
Google
GOOGLE
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut