Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

flech mnesysDepuis que les archives départementales françaises mettent en ligne leurs données, j'ai eu l'occasion de fréquenter leurs sites web et me confronter aux différentes méthodes et logiciels variés. En règle générale, l'ergonomie est bonne, la recherche accessible et la visualisation correcte.

Bien entendu, selon la méthodologie employée pour ses propres recherches, leur type et la façon d'aborder l'enquête généalogique ou historique, tout ne conviendra pas. Il est vrai qu'adapter un logiciel à la pratique individuelle de chacun relève de l'exploit ; s'adapter au logiciel, en comprendre le fonctionnement, ne prend que peu de temps en général.

Il devient alors "merveilleux" de pouvoir consulter, en une petite heure, une demi-douzaine de tables décennales, 4 ou 5 registres de mariages, de jeter un oeil à un recensement de population, voire, c'est à la mode, consulter 1 registre matricule. La recherche prend une nouvelle dimension et les habitudes prises en salles de lecture de nos archives, complètement chamboulées : on peut se permettre de regarder rapidement un registre pour vérifier "au cas où ..." sur un site internet, alors qu'épuiser son quota de demandes quotidien aux AD relève d'une réflexion plus approfondie ...

Ainsi, les habitudes sur le web viennent vite, la facilité et la rapidité de lecture prennent le pas sur ce plaisir (toujours intact ...) de lire des "vieilleries" à la texture, à l'odeur et au visuel incomparables, afin de trouver un maximum de renseignements. Et c'est là que, parfois, on découvre le petit plus mis au détour d'une page par un programmeur trop facétieux ou trop méticuleux, selon mon humeur du jour à son encontre ...

J'avoue que parmi les visualiseurs présents sur les sites des AD, la solution Mnesys apporte un confort et une rapidité de lecture intéressante doublés d'une interface disposant de la plupart des outils de recherche. Mais, et c'est là où je reviens à mon programmeur trop consciencieux, ou trop humoristique, lorsque vous déplacez votre pointeur dans une zone gauche, ou droite de l'écran, apparaît un bouton permettant de passer à la page précédente ou à la suivante. Or, je fais souvent glisser, en mode zoom, mon image à l'écran pour lire, par exemple, les listes des TD, et, régulièrement, au moment où je déplace mon curseur et que je clique pour déplacer mon image, le bouton magique apparaît et ... je change de page ! J'ai beau le savoir, j'ai beau avoir compulser des centaines de pages sur ce système, c'est régulier, je gagne à chaque coup !

info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut