Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
illus 026En cette nouvelle année, il est de coutume de prendre de bonnes résolutions, comme toutes les fois où, ressourcés par de belles et bonnes vacances, par une ambiance de détente et comme pour donner un nouveau sens à une époque de notre vie, nous nous lançons dans une nouvelle aventure. Celle de la généalogie est pour nombre d'entre nous un quotidien qui rythme nos journées à grands coups d'ancêtres, d'archives, de contes et légendes, de décryptage de vieilles lettres, d'échanges multiples et variés sur Internet, de longs débats avec les membres de la famille, les voisins et le généalogiste du coin. Au milieu de tout cela règne assez souvent un mélange des genres, des actions entreprises, de volontés d'aboutir, pas tout le temps évident à percevoir. La nouvelle année va nous aider, prenons donc des bonnes résolutions :
Résolution A : j'effacerai le fichier de 245.326 personnes que j'ai mis en ligne sur Geneanet et en reconstruirai un autre, avec des noms, des dates, des événements, des ancêtres que je peux appréhender. J'arrêterai du même coup de fusionner dans un seul et même fichier tous les gedcoms que je vois passer sous le curseur de ma souris.
Résolution B : je réviserai mes fichiers généalogiques en m'assurant que pour toutes les personnes citées j'ai bien leurs lieux et dates de naissance, d'union et de décès, si toutefois, dans les deux derniers cas, cela leur est arrivé ! Et, si je ne trouve pas un de ces éléments, je préciserai dans les notes pourquoi.
Résolution C : je n'enverrai plus les recettes de cuisine de ma tante Alberte sur les listes de discussions généalogiques, suscitant à chaque fois l'émission de 245 posts sur les différentes façon de préparer le boeuf bourguignon ou la soupe aux choux, même si la tante Alberte est née à Dijon et que ses recettes, secret de famille jusqu'à ce jour, étaient une institution régionale.
Résolution D : je ne reniflerai pas à tout bout de champ, je ne sifflerai pas, je ne me râclerai pas la gorge sans arrêt, je ne chanterai pas, je ne prendrai pas la chaise de mon voisin qui s'est absenté pour aller au WC, je dirai bonjour, je couperai le beep de mon appareil photo, je rangerai les instruments de recherche, je dirai au revoir et signalerai mon départ, je couperai la sonnerie "Cucaracha" de mon téléphone portable ... lorsque je serai aux Archives.
Résolution E : je répondrai à tous les courriers que les généalogistes, véritables, polis et sincères m'envoient, même pour un avis négatif, une fin de non-recevoir ou l'impossibilité de trouver les données demandées.
Résolution F : je me lancerai dans les recherches généalogiques et arrêterai de demander aux autres l'acte de naissance, la date de mariage, les enfants du couple, le dossier militaire, l'histoire du village, le nom du chien, l'âge du capitaine, le montant de la dot ou de la succession, le nom du notaire, pourquoi je n'ai pas Charlemagne comme ancêtre, quelle était la couleur des yeux de mon arrière-grand-père Henri ... Sinon, je m'adresserai à un généalogiste professionnel qui fera très bien ce travail.
Résolution G : je lirai attentivement les messages et autres posts sur les divers medias à ma disposition et je tournerai sept fois ma souris sur son tapis avant de répondre. Je relirai ma réponse et utiliserai http://www.cnrtl.fr/definition/ ou http://www.lexilogos.com/ pour corriger mes fautes. Je n'oublierai pas les formules de politesse qui, bien que nécessitant un énorme effort de frappe sur un clavier à touches aussi variables que le temps par chez nous, démontrent toute l'attention et le respect portés à la discussion et aux futurs lecteurs.
Résolution H : je ne recopierai plus, ne diffuserai plus, ne transmettrai plus des informations dont la source n'est pas vérifiable, non mentionnée ou incomplète.
Résolution I : j'adhèrerai à une association généalogique en lui demandant de me former à la généalogie, de donner régulièrement des cours, des conférences, des visites, des tribunes et des échanges réguliers. Je demanderai à la même association de ne pas me considérer comme un stackhanoviste du relevé systématique ni un mécène au chéquier débridé.
Résolution J : je n'hésiterai pas à faire appel à un généalogiste professionnel pour me guider, me dépanner, me conseiller ou me former.
Résolution K : je me servirai de mon ordinateur comme d'un outil de travail et l'utiliserai afin de réaliser les objectifs généalogiques que je me suis fixés. Je me formerai à son utilisation et ferai en sorte d'en obtenir une substantifique moelle et non une gélatine commerciale hybridée à la sauce de l'ignorance.
Résolution L : je n'essaierai pas de proposer une solution lorsque je ne la connais pas.
Résolution M : je ne tiendrai pas la moitié des engagements ci-dessus ; il vaut mieux s'en tenir là donc !
Si vous avez de bonnes résolutions généalogiques, faites-le moi savoir, nous en ferons un prochain billet !

Recherches

Gallica GALLICA
Geneanet
GÉNÉANET
Google
GOOGLE
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut