Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Le Siècle du 22 novembre
Le charmant petit pays de Tancarville, si bien connu des Havrais, dont il constitue le plus agréable but de promenade, vient d’être attristé par un pénible accident, dû à des causes tout à fait extraordinaires. Samedi, vers sept heures du soir, plusieurs personnes étaient attablées pour le repas du soir chez le nommé DUVAL, aubergiste ; au nombre des convives se trouvait le sieur CHION, carrier, né à Dieppedalle, demeurant à Tancarville.
Après souper, cet homme, par une absurde bravade résultant d’une contestation puérile, mit dans sa bouche un fort morceau de viande qu’il essaya d’avaler sans prendre la peine de le mâcher. Aussitôt on vit le malheureux pâlir et demander à boire d’une voix étranglée : le morceau de viande s’était arrêté dans l’œsophage, trop étroit pour lui livrer passage. Malgré les efforts des assistants, empressés, mais inhabiles, auprès du moribond, il fut impossible de faire couler ce funeste obstacle, et le malheureux CHION est mort asphyxié.

L’enquête généalogique :
Louis Emile CHION, célibataire, né à Canteleu (Seine-Maritime), le 24 mai 1833, fils de Louis Arsène, âgé de 58 ans, et de Geneviève DÉVÉ, âgée de 59 ans, demeurant et exerçant ensemble la profession de charcutier en la commune de Canteleu, est décédé chez Léon DUVAL, restaurateur, à Tancarville (Seine-Maritime), le 17 novembre 1865.
Louis Emile CHION, fils naturel de Geneviève DÉVÉ, non mariée, est né à Canteleu, le 24 mai 1833.Le sieur Louis Arsène CHION, boucher, âgé de 23 ans, domicilié à Canteleu, section de Dieppedalle, déclare reconnaître que l’enfant est de ses œuvres.
Louis Arsène CHION, marchand boucher, réformé du service militaire, demeurant à Canteleu, section de Croisset, né à Routot (Eure), le 14 avril 1808, fils de Pierre Robert, Augustin, et de Victoire Honorine CARRIER, décédée à Routot, le 25 novembre 1814, s’est marié à Canteleu, le 12 avril 1834, avec Geneviève DÉVÉ, domicilié à Canteleu, section de Croisset, où elle est née le 4 janvier 1807, fille de Pierre Adrien, décédé à Canteleu, le 3 mars 1829, et de Marie Anne Angélique TOUZÉ. Les époux reconnaissent primo, Fanie Pauline, née à Canteleu, le 26 mai 1830, secundo, Louis Emile, inscrit sur les registres de Canteleu, le 27 mai 1833.

Suypport : BNF Gallica, AD de la Seine-Maritime, Geoportail
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut