Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Le Siècle du 17 novembre
On écrit de Louhans (Saône-et-Loire) :
Un assassinat suivi de vol sur un grand chemin a été commis dans les circonstances suivantes : samedi, 11 novembre courant, après avoir passé la journée à la foire de Mervans (Saône-et-Loire), les sieurs DESMÜES et MAUCHAMP cheminaient paisiblement dans la direction de La Chaux qu’ils habitent, quand, à la traversée d’un bois, ils furent subitement attaqués par un inconnu de haute taille qui, depuis un certain temps, les suivait.
MAUCHAMP, frappé à la tête, tomba à la renverse. DESMÜES, faible et âgé, prit la fuite pour éviter le même sort. Il courut donner l’alarme dans le voisinage ; mais quand on revint avec des lanternes (il était minuit environ) la victime et l’assassin avaient disparu.
On fit de minutieuses et inutiles recherches. Une trace de sang sur le côté de la route indiquait l’endroit où MAUCHAMP était tombé. Une fois à terre il avait été dépouillé d’une cinquantaine de francs qu’il avait dans ses poches ; il n’avait sur lui ni montre ni objet précieux. Il avait repris connaissance et regagné à grand peine sa demeure, distante de plusieurs kilomètres. Après avoir raconté à son fils ce qui lui était arrivé, MAUCHAMP a de nouveau perdu connaissance, et cette fois pour ne plus la recouvrer. Son état est des plus graves ; le coup porté au sommet de la tête a déterminé un épanchement sanguin. Une congestion cérébrale avec ses conséquences mortelles est imminente.
Dimanche 12 novembre, on a trouvé près du théâtre du crime un énorme morceau de bois ensanglanté qui a dû servir à l’assassin.
M. le procureur impérial et M. le juge d’instruction de Louhans, assistés de la gendarmerie, se sont rendus sur les lieux. D’actives recherches sont faites pour découvrir l’assassin.

L’enquête généalogique :
Joseph MAUCHAMP, cultivateur, âgé de 69 ans, né à Lessard-en-Bresse (Saône-et-Loire), fils des défunts Joseph, cultivateur à Serley (Saône-et-Loire), et de Claudine MICHELIN, cultivatrice, décédée à La Chapelle-Saint-Sauveur (Saône-et-Loire), époux de Françoise CHEVAUX, âgée de 67 ans, est décédé aux Moreaux, commune de La Chaux (Saône-et-Loire), le 15 novembre 1865. Joseph MAUCHAMP, cultivateur, âgé de 39 ans, domicilié aux Moreaux, et Pierre MAUCHAMP, aubergiste, âgé de 37 ans, domicilié à La Chaux, fils du défunt, déclarent le décès.
Claude MAUCHAND, laboureur, domicilié à Lessard-en-Bresse, âgé de 24 ans, né à Serrigny-en-Bresse (Saône-et-Loire), fils de Joseph, laboureur, âgé de 52 ans, et de Denise BOUGON, s’est marié à Lessard-en-Bresse, le 6 août 1793, avec Marie MICHELIN, domiciliée à Lessard-en-Bresse, âgée de 24 ans, née à Saint-Germain-du-Bois (Saône-et-Loire), fille des défunts Pierre, laboureur, et Françoise RABAT.

Support : BNF Gallica, AD de Saône-et-Loire, Geneanet, Geoportail
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px