Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
chateau coussacTiens, je sais où je vais passer une partie de mon été ... virtuel : au frais dans les rayonnages des archives de la Haute-Vienne !
Oui, vous avez bien lu : "Haute-Vienne", qui annonce la mise en service de son serveur le 1er juillet 2015. Enfin, c'est une revue de généalogie qui l'annonce, tout comme elle avait annoncé leur mise en ligne pour le début de l'année, les journalistes sont toujours impatients de révéler des choses que leurs collègues ne savent pas !
L'annonce précise que ce premier juillet sera le lancement officiel du nouveau site, avec une nouvelle adresse www.archives.haute-vienne.fr, en remplacement de l'ancienne (le reroutage sera mis en place depuis l'ancienne). Ce jour-là, bien entendu, il va y avoir du monde au balcon de haute-vienne.fr et les serveurs vont chauffer, voire planter, les généatrolls vont hurler, et quinze jours plus tard, on pourra travailler. Préférez donc, après une petite vérification, de commencer les travaux une bonne semaine après le début de la mise en ligne.
Une fois l'euphorie de l'annonce passée, on s'aperçoit que toutes les communes ne seront pas en ligne ! Limoges en premier passe à la trappe parce que "c'était un gros morceau", on se demande comment ils ont fait à Lyon ...
Après cela on lit que ce sont les communes les plus importantes qui vont être mises en ligne, soit 130, il en manque 71 (70 parce qu'on sait que Limoges est écartée). Je me demande ce qu'est une commune importante. Est-ce au regard de la population, de la superficie, du nombre de registres ? On va croiser les doigts. Coussac-Bonneval, principale commune où je dois faire des recherches est dans les 50 premières question habitants et la 41ème dans l'ordre alphabétique, il faut imaginer qu'elle a plus d'un document à mettre en ligne. Sans cela, on continuera à attendre un peu plus, ou bien prendre quelques jours de vacances en Limousin.
Il n'y a aucune annonce sur le site web des archives de la Haute-Vienne, pas plus que sur celui du département, ou alors bien cachée ; on se dira qu'ils sont très occupés en ce moment et qu'ils ne pensent pas à nous informer.
En tous les cas, un département de plus, en partie, mettant à disposition en ligne ses archives.
Le Gard continue à résister ! Mais pourquoi les responsables de la communication n'ont pas créé un site pas cher, vite fait, avec un visualiseur aussi mauvais que celui des AD13, une centaine de plans cadastraux, quelques scans faits par un stagiaire, et une demi-douzaine de merveileuses enluminures du XIIIe, le département aurait été ainsi répertorié comme mettant en ligne ses archives !
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px