Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
suisseConcerné par les recherches en Suisse, j'ai été interpellé par un récent billet dans lequel on se lamentait sur un site d'archives suisses n'ayant pas mis en ligne leurs archives.
Les annonces pour ce site allaient même jusqu'à "Neuchâtel ouvre son portail d'archives en ligne !". Et les différents blogueurs de se lamenter de la "menterie" : il n'y a aucun document numérisé en ligne.

Effectivement, le site ne propose que des inventaires, le plan de classement (plan qui manque dans beaucoup d'archives en ligne françaises). Mais pourquoi donc un site d'archives doit absolument proposer des documents numérisés ? La politique des archives suisses n'a jamais été de diffuser aussi facilement que ça ses documents ; il aurait été surprenant de trouver un nouveau site proposant ses archives sans grandes annonces médiatiques !

La déception annoncée des généanautes semble adressée à l'encontre de ces archives : elles n'ont toutefois jamais annoncé leur intention de mettre des documents numérisés en ligne, c'est une interprétation rapide des personnes ayant remarqué le site. Je ne vois pas pourquoi on peut être déçu d'un site qui propose bel et bien ce qu'il annonce. Qu'on soit déçu du manque de tel ou tel document, cela se discute, mais qu'on imagine et présente le site tel qu'on souhaiterait le voir, et non tel qu'il est, cela est mensonger.
Je ne suis pas déçu du fait de ne pas pouvoir développer la branche suisse de ma généalogie parce que les documents en ligne sont plus que rares ; pas plus que je le suis pour la Haute-Vienne d'ailleurs ! Il faudra attendre encore un peu ou bien envisager un voyage touristique au pays des montres et du chocolat !
Une remarque m'a beaucoup amusé à propos de ces inventaires : un généanaute fait état de l'ésotérisme du codage des archives suisses, codage nécessitant un diplôme d'archiviste. Ce n'est pas plus simple en France, le plan de classement est à connaître, après, c'est une question d'habitude ... Même dans un loisir une phase d'apprentissage est bénéfique, nécessaire. Il sera plus difficile de se servir des outils mis à disposition quand on en n'a pas connaissance, qu'on n'a pas pris le temps de lire le mode d'emploi.
Il est trés important de commencer par connaître ce qui est disponible dans des archives. Le plan de classement est là pour ça. L'étape suivante pourra alors être la mise en ligne des premiers documents ; les boeufs sont devant la charrue !
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px