Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
familysearchRemonter dans les branches de son arbre pour découvrir ses racines améne parfois à dépasser le cadre de recherches en France. Il ne sera pas rare, pour des ancêtres originaires de département français frontaliers, de voir apparaître un ou plusieurs parents nés de l'autre côté de la frontière. Et si, cette frontière se trouve à quelques centaines de kilomètres de votre lieu d'habitation, vous n'irez pas tous les matins consulter les archives locales espagnoles; italiennes, belges, luxembourgeoises, suisses ou allemandes.
Voire, si ces mêmes ancêtres ont séjournés dans des pays encore plus lointains, prendre l'avion une ou deux fois par semaine. Le problème de la distance, du déplacement, du coût devient rédhibitoire, compromettant l'exploration de ces branches pour de longues périodes.
Cette situation, bloquante il y a encore quelques années, a grandement évolué grâce, par exemple, à une société comme Familysearch. Directement issue de l'Église des Saints des Derniers Jours, plus pragmatiquement connue sous le terme "Mormons".
Ces derniers doivent, au travers de leur religion, baptiser tous leurs ancêtres ; ce qui implique, bien entendu, d'en avoir une connaissance parfaite, et donc, de créer leur généalogie.
Présents à l'échelle mondiale, ils ont photographié des milliers et des milliers d'actes qu'ils mettent à disposition de leurs ouailles mais aussi du commun des mortels. Les Mormons sont à l'origine de la norme gedcom qui permet d'échanger les fichiers généalogiques entre programmes différents.
Ainsi, on peut commander un microfilm, du même type que celui que l'on peut trouver dans nos archives, et venir le lire dans une de leurs bibliothèques, à proximité de son domicile. Toutes les modalités de cette formule ainsi que les bibliothèques, peuvent être découvertes sur le site de Familysearch.
Mais depuis déjà quelques années, Familysearch met en ligne, petit à petit, l'ensemble de ses collections de microfilms. Certains lieux sont même dépouillés par des armées de bénévoles répartis dans le monde entier. Ce sont ces collections, européennes, qui apparaissent sur le Généanaute, dans la partie "Mise à jour Europe Familysearch". Et il va de soi que l'attente pour telle ou telle région du globe est importante ! La mise à jour apportant de nouveaux documents sur un lieu où ont vécu vos ancêtres est un bonheur qui vous fait précipiter dans des milliers de pages numérisées, en oubliant un monde présent bien réel, tentant vainement de vous rappeler à l'ordre et aux réalités des tâches et occupation quotidiennes ...
Le site est trés riche, et l'on remarquera, dans la liste des mises à jour, les deux volets de l'opération : lorsqu'il y a la mention "Parcourir les images", on se trouvera en présence d'une recherche à faire sur des documents numérisés, et donc, la plupart du temps, par lieux géographiques, sinon ce sera une recherche parmi les relevés effectués par les bénévoles.
Il va de soi toutefois qu'une bonne connaissance du pays, de ses habitudes d'état-civil, de la langue pratiquée, aidera grandement. Il faut dire que, parfois, la volonté de découvrir fait faire des miracles, et que certaines langues, jamais pratiquées, arrivent à être comprises ; je n'ai jamais étudié l'italien et ai pu lire des centaines d'actes ...
Il est vrai que depuis le temps où les Mormons ont microfilmé des actes dans le monde, il est passé beaucoup d'eau sous les ponts et que quelques pays se sont mis à mettre certaines de leurs archives en ligne, je pense en particulier, pour l'Europe, à la Belgique, à l'Italie, en petite partie, à la France bien sûr. Mais à ce jour, Familysearch reste encore une source intéressante à explorer et pour laquelle je continuerai à effectuer régulièrement des visites.
Toutes les mises à jour européennes sur Familysearch sur Familysearch
L'accueil du site Familysearch
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px
Aller au haut