Alain Soirat généalogiste    
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
labordeRécemment, en parcourant Gallica sur mon Iphone, j'ai eu l'occasion de découvrir un ensemble de fiches intéressantes pour la recherche d'ancêtres à Paris.

Le 23 mai 1871, les communards incendient l'hôtel de ville de Paris qui contient les archives de l'état-civil ainsi que les registres paroissiaux. Ce sont des milliers de documents qui partent en fumée. Le lendemain, les émeutiers incendient le palais de justice, le deuxième exemplaire de l'état-civil et des registres paroissiaux est à son tour détruit. Cette folie criminelle, qui continuera à s'exercer sur de nombreux autres bâtiments, détruisant à nouveau de précieux ouvrages, menée par quelques illuminés en mal de révolution, voilera un immense pan de l'Histoire française et des familles pendant de nombreuses décennies, voire totalement.
C'est à partir de différents documents que l'état-civil a été partiellement reconstitué. Il est dès lors difficile de faire des recherches sur Paris pour les périodes antérieures à 1860.
Parmi les documents pouvant aider à la généalogie parisienne, le fichier LABORDE est trés intéressant.

Oeuvre du Marquis Léon de LABORDE, garde général des Archives de l'Empire en 1857, sénateur, les fiches, qui échappèrent à la vente de la bibliothèque du marquis en 1872, furent léguées aux Archives de la Seine aux bons soins de M. FARGE. Le travail de classement et de récolement fut immense et souvent ralenti par de nombreux évènements. Ce ne fut qu'en 1927 que l'oeuvre fut achevée.
Le fichier LABORDE est composé de documents inédits, à partir des actes originaux de l'état-civil, documents détruits comme nous l'avons vu ci-dessus, ainsi que des documents inédits en provenance des Archives Nationales à Paris. Ces deux séries représentent des extraits de documents en ce qui concerne des artistes et artisans tels que peintres, tailleurs d'images, architectes, graveurs, imprimeurs, libraires, relieurs, brodeurs, luthiers, tapissiers, bronziers etc ... Elles se rapportent aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, et pour la deuxième série, au XIXe siècle.
La première série comprend environ 66.000 fiches, la seconde 12.000 et 5.000 concernant des médecins et chirurgiens.

Pour compléter les informations, lire le trés intéressant ouvrage de présentation fait par le fils du Marquis de LABORDE, Alexandre Léon Joseph, duquel sont tirées les informations ci-dessus :
Notice sur le fichier Laborde. Don fait à des bibliothèques publiques parisiennes de fiches intéressant les artistes des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles.Don fait à des bibliothèques publiques parisiennes de fiches intéressant les artistes des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles.

Les fiches sur Gallica :
Répertoire alphabétique de noms d'artistes et artisans, des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, relevés dans les anciens registres de l'État civil parisien par le marquis Léon de Laborde
logo geneanaute
Portail généalogique
info passion logo-240px
info soirat-240px
info pasarea-240px